Porte Saint-Antoine, rue de la Juterie et poterne

On trouve encore des vestiges de l’enceinte médiévale, notamment la belle porte Saint-Antoine qui donnait accès au village par le côté nord.

Elle s’ouvre sur l’actuelle rue de la Juterie, longue rue aux nombreux passages voûtés, où se trouvait autrefois le quartier juif.

Une autre porte existait mais fut détruite par le tremblement de terre de 1887.

De l’autre côté de la cité, l’ancienne poterne, intégrée autrefois à l’enceinte, porte encore les rainures permettant à une herse de coulisser.

La Maison de la Castres, fin XIIIe siècle

Les Chevaliers du Temple avaient des possessions à Villars qui dépendaient de la commanderie de Rigaud.

La Maison de la Castres, qui a connu de multiples remaniements, leur est attribuée et date sans doute de la fin du XIIIe siècle. Elle servait peut-être de presbytère ou à accueillir les moines chevaliers lorsqu’ils se rendaient à Villars.

L’édifice, dont le nom vient de cloître ou de castrum qui veut dire “château”, s’élève sur deux niveaux et conserve encore une délicate fenêtre géminée de style gothique, un “corbeau” sculpté, un bel escalier intérieur et un silo à blé en sous-sol. On y remarque également un linteau sculpté d’une étoile à six branches portant la date de 1586.

Allée des Grimaldi, vers 1530

Cette allée, aujourd’hui sur un domaine privé, figure sur une gravure représentant Villars en 1682. Elle se cache derrière un mur contigu au cimetière, derrière l’église paroissiale.

Son édification semble remonter à Jean Grimaldi, vers 1530. Il s’agit d’une double colonnade de deux fois 23 colonnes cylindriques, aboutissant à une terrasse en belvédère. Les colonnes étaient apparemment reliées entre elles par une traverse permettant de supporter une vigne grimpante.

Cette allée devait probablement servir de promenoir au château des Grimaldi. Rares dans notre région, ces aménagements se retrouvent dans le nord de l’Italie où ils forment des pergolas destinées à porter une treille.

Ruines du château de l’Espéron XIIIème – XIVème siècle, Rue du Château

En 1388, Villars entre définitivement dans la Baronnie de Beuil et devient le fief des Grimaldi.

Les insurrections menées à partir de 1409 contre le Comte de Savoie aboutirent à la destruction du château et de son enceinte fortifiée, sur ordre du Gouverneur de Nice, le 29 octobre 1412. Les habitants en font une carrière.